Les Bouilleurs de cru

 

Il existe dans le village un atelier de distillation. Le saviez vous? Non ? Alors faisons connaissance.

Il peut accueillir les bouilleurs de cru de la commune. Qui peut prétendre être bouilleur de cru ? Toutes personnes étant propriétaire d’arbres fruitiers.

Jusqu’en 2004, les alambics étaient principalement utilisés par les personnes bénéficiant d’un     privilège et pouvant distiller 1000 degrés d’alcool pur sans s’acquitter de taxe.

Depuis 2004, il est possible aux propriétaires d’arbres fruitiers de distiller leurs fruits en ne payant que 50% de la taxe. En plus, le bouilleur de cru peut participer à la distillation de sa production.

Un peu d’histoire sur les alcools:

Il faut remonter au 12 ème siècle pour voir apparaître les alambics. Certains parlent du 8 ème siècle. Ces alambics se rapprocheraient singulièrement de nos cornues actuelles.

Jusqu’au 16ème siècle, les alcools sont utilisés en médication ou réactifs chimiques. Depuis, ils sont largement répandus dans l ‘industrie et dans le commerce.

L’alcool est issu de la distillation des fruits en ce qui nous concerne ceux issus de nos vergers. Les plus courants sont : les pommes, les poires, les prunes, les cerises…

Ceux-ci ont des concentrations de sucres très variables selon leurs espèces. Le sucre lors de la         fermentation se transforme en alcool. Leur préparation demande beaucoup d’attention. Les fruits doivent être propres, bien broyés et mélangés tous les jours jusqu’à la fin de la fermentation, qui dure plusieurs semaines.

Les contenants doivent être propres et sains sans odeurs résiduelles. Ils doivent pouvoir se fermer hermétiquement pour éviter l’oxydation avec l’air extérieur.

De leur préparation, la qualité de l’alcool en dépend… s’ils sont mal préparés, l’alcool sera de mauvaise qualité. Le distillateur ne fait qu’extraire l’alcool contenu dans les fruits en apportant beaucoup d’attention surtout lors du chauffage.

La distillation se fait dans deux alambics de conceptions différentes mais dont le principe est le même. Ils peuvent être fixe ou à bascule , à chauffe directe ou à un bain marie.

La distillation se fait en deux opérations distinctes:

1°- la distillation qui extrait l’alcool des fruits est appelée petite eau

2°- la rectification de la petite eau d’où sort le produit final est appelée repasse

Dans les deux cas cela passe par une phase d’évaporation suivie d’une phase de refroidissement.

La teneur en alcool est contrôlée à l’aide d’un pèse alcool.

Toute production d’alcool fait l’objet d’une déclaration aux douanes.